Gestion du personnel non médical

Déplacements temporaires : textes du 26 février 2019

Publié le 04 mars 2019

Publication au journal officiel du 28 février 2019 des textes suivants relatifs aux conditions et modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l’Etat :

- Décret n° 2019-139 du 26 février 2019 modifiant le décret n° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l'Etat,

- Arrêté du 26 février 2019 modifiant l’arrêté du 3 juillet 2006 fixant les taux des indemnités de mission prévues à l’article 3 du décret N° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l’Etat,

- Arrêté du 26 février 2019 pris en application de l’article 11-1 du décret N° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l’Etat,

- Arrêté du 26 février 2019 modifiant l’arrêté du 3 juillet 2006 fixant les taux des indemnités de stage prévues à l’article 3 du décret N° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l’Etat,

- Arrêté du 26 février 2019 modifiant l’arrêté du 3 juillet 2006 fixant les taux des indemnités kilométriques prévues à l’article 10 du décret N° 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels de l’Etat.


Le décret N° 2019-139 du 26 février 2019 vient modifier certaines dispositions du décret N° 2006-781 du 3 juillet 2006. Sa date d’entrée en vigueur est fixée au 1er mars 2019.

Les agents publics des trois versants de la fonction publique sont concernés.

Les taux des indemnités kilométriques sont revalorisés.

Concernant l’hébergement en France métropolitaine, plusieurs taux sont à distinguer :

- Commune de Paris : 110 €

- Grandes villes (population légale égale ou supérieure à 200 000 habitants) et communes de la métropole du Grand Paris (selon liste article 1er du décret N° 2015-1212, sauf commune de Paris) : 90 €

- taux de base pour les autres localités : 70 €

 

Dans tous les cas, le taux est fixé à 120 € pour les agents reconnus en qualité de travailleurs handicapés et en situation de mobilité réduite.

 

Vous trouverez, en lien à droite, ces textes.