mar 21 mai

à Paris

Présentation des résultats du baromètre « Les Français et l’HOPITAL » dans le cadre des SALONS de la SANTÉ et de l’AUTONOMIE

Résultats du 10ème Baromètre FHF/TNS Sofres

« Les Français et l’hôpital »

Téléchargez l'ensemble du dossier de presse ci-contre.

Plus de 8 Français sur 10 sont très attachés au principe d’accessibilité à l’hôpital

A l’occasion des Salons de la Santé et de l’Autonomie qui regroupent les trois événements leaders dans ces domaines, HopitalExpo, GerontExpo – HandicapExpo et HitParis, La Fédération hospitalière de France (FHF) divulgue les résultats de son 10ème baromètre « L’hôpital et les Français ». 

  • 81% de la population française interrogée ont une bonne opinion de l’hôpital public et ils réaffirment leur attachement au principe de l’accessibilité à l’hôpital public tant sur le plan géographique que financier¹. 
  • 35% des Français se sont rendus aux urgences cette année. Les principales raisons énoncées sont la garantie d’être hospitalisés en cas de besoin¹ et la réalisation en un même lieu des différents examens. 
  • 59% des personnes sondées affirment être déjà prêtes à la télésurveillance médicale pour la transmission de données médicales interprétées par un professionnel de santé à distance¹. 

Ces enjeux de santé publique seront abordés au cours des différentes conférences et animations des Salons de la Santé et de l’Autonomie du 28 au 30 mai au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris. 

------------------------------------------------------------------

Le principe d’accessibilité à l’offre de soins : une valeur structurante de l’hôpital public 

Les résultats du baromètre réalisé en 2013 confirment l’attachement des Français à l’accessibilité géographique et financière de l’hôpital public : 

  • 47% des personnes interrogées estiment que l’accès à l’hôpital public, quel que soit son revenu, est l’élément le plus important¹. 
  • 29% de la population française souhaitent qu’il y ait toujours un hôpital à proximité, quel que soit son lieu d’habitation¹. Cet item est en progression de 10% par rapport à 2012 et est largement exprimé par les habitants d’agglomérations de moins de 2 000 habitants (43%)¹. 

« Cette augmentation du besoin d’avoir un hôpital à proximité de son lieu de vie marque une préoccupation majeure des Français face à la problématique croissante des déserts sanitaires et de la raréfaction des professionnels de santé de ville dans les territoires fragilisés. Les hôpitaux peuvent contribuer à aider à l’émergence de maisons de santé associant les professionnels libéraux pour lutter contre les déserts sanitaires » explique Frédéric Valletoux, président de la FHF.

------------------------------------------------------------------

Les urgences, une prise en charge garantie pour les Français 

Depuis de nombreuses années, les urgences doivent faire face à un engorgement suscitant un débat sur les réponses à apporter à cette situation. La FHF a interrogé les Français pour connaître les raisons qui les poussent à venir aux urgences. Elles sont multiples : 

  • La garantie d’être pris en urgence si nécessaire est la première raison invoquée par 73% des Français¹ 
  • 59% des personnes interrogées viennent aux urgences car les examens complémentaires tels que les radiographies, les analyses au laboratoire sont réalisés immédiatement¹ 
  • Près d’1 Français sur 2 (43%) ne trouve pas de médecin de garde en ville la nuit et/ou en week-end¹ 
  • L’absence d’avancement de frais aux urgences est également un des motifs motivant la venue de 24% des Français aux urgences¹, surtout chez les personnes ayant des revenus compris entre 1 500 € et 2 300 € (37%)¹. 

« Contrairement à certaines idées reçues, l’augmentation du nombre de passages aux urgences est bien la conséquence d’un choix positif des Français, qu’aggrave la désorganisation croissante de la permanence des soins en ville. Le seul levier d’action immédiat pourrait être la généralisation du tiers payant en médecine de ville, qui éviterait certains recours inappropriés » développe Frédéric Valletoux. 

Des solutions pour agir en amont de l’hôpital 
  • Plus de 8 Français sur 10 seraient prêts à se rendre dans une maison de médecine de garde (MMG) pour les cas les plus légers..Les personnes les plus aisées sont pour ce recours à 91%¹ ce qui n’est pas le cas des 19-24 ans (24%)¹, ni des personnes les plus pauvres (24%)¹. 
  • Contacter systématiquement le SAMU pour une régulation téléphonique préalable permettant de prévenir sa venue et d’être orienté est une option envisagée par 63% des personnes interrogées¹, dont principalement les cadres (74%). et les gens aisés (71%). 

------------------------------------------------------------------

Un intérêt croissant pour la télémédecine. 

Les résultats du 10ème baromètre FHF/TNS Sofres soulignent l’intérêt des Français pour les nouvelles technologies afin de traiter et diagnostiquer à distance. 

  • 59% des personnes interrogées. sont prêtes à avoir recours aux nouvelles technologies pour la transmission de leurs analyses de laboratoire, prises de sang, imagerie interprétées par un professionnel de santé à distance. Si les 25-34 ans, très à l’aise avec les nouvelles technologies, se montrent prêts à avoir recours à la télésurveillance médicale (70%)¹, plus d’une personne sur 2¹ âgée de 65 ans et plus se montre réticente. 
  • 53% des Français. sont également enclins à prendre un avis complémentaire auprès d’un professionnel de santéou de faire préciser des informations données par leur médecin traitant par téléphone, visioconférence ou messagerie. Les personnes âgées (45%)¹ et les retraités et inactifs (50%)¹ sont plus réticents à utiliser ce procédé. 
  • Pour obtenir un diagnostic médical à distance, les Français se montrent moins ouverts. 37% se disent pour.. Les jeunes de 18-24 ans sont majoritairement contre (74%)¹, comme les habitants des zones rurales touchées par la désertification médicale (69%)¹. 

Pour Frédéric Valletoux, « ces résultats montrent l’importance de la pédagogie à conduire. La télémédecine peut être une réponse adaptée au développement des maladies chroniques, notamment en zone rurale, si elle s’accompagne d’une nouvelle organisation des soins et d’une plus grande coopération entre les différents professionnels de santé ». 

1 Etude FHF/TNS Sofres réalisée auprès de 1 011 personnes âgées de 18 ans et plus par interview en face à face à domicile – du 27 mars au 30 mars 2013. 

Rendez-vous également sur PressTVNews  pour découvrir l'entretien filmé de Frédéric Valletoux, président de la FHF, sur les grands thèmes de la conférence de presse : hôpital, Urgences et télémédecine.

------------------------------------------------------------------

RENDEZ-VOUS AUX SALONS DE LA SANTE ET DE L'AUTONOMIE

Du 28 au 30 mai, Parc des Expositions, Porte de Versailles, Pavillon 1, Paris 

  • 38 Conférences articulées autour de trois thématiques d’actualité : les territoires de santé, les inégalités de santé et les enjeux de l’autonomie   Accessibles sur inscription payante : www.salons-sante-autonomie.com – Rubrique « Conférences » 
  • Le plateau TVoù les experts échangeront sur des sujets d’actualité essentiellement médicaux 
  • Les Trophées de l’Innovationqui récompensent les sociétés contribuant à la modernisation des organisations et du système de santé 
  • Les Trophées du Développement Durableseront décernés aux établissements de santé ayant fait preuve d’initiatives dans ce domaine lors des Rencontres du Développement Durable 
  • De nombreuses animations et agoras en accès libre et gratuit 
  • 600 exposants et 20 000 visiteurs attendus. 

www.salons-sante-autonomie.com

Service de presse Capital Image/Stéphanie Chevrel Contact presse : Anne Bellion : a.bellion@capitalimage.net 

45, rue de Courcelles 75008 Paris Tél. : 01 45 63 19 00 - Fax : 01 45 63 19 20

>Toutes les dates