Communiqués de presse

Les concertations sur l’attractivité médicale dans le cadre de Ma santé 2022 devront être à la hauteur des enjeux

Mobiliser les équipes pour un meilleur service au patient dans un contexte de réforme permanente conjugué à une contrainte économique toujours croissante est devenu un exercice impossible si le cap n’est pas connu et partagé. Si « Ma Santé 2022 » a fait naître beaucoup d'espoir, il convient désormais de compléter cette ambition d'un réel choc d'attractivité médicale. Pour la FHF, il est impératif d’insister, à quelques jours du « premier comité de suivi Ma Santé 2022 » présidé par la Ministre, sur la nécessité de créer les conditions d’une réelle attractivité, assumées politiquement, et donc financièrement. Dans ce cadre, le CA a adopté une plateforme de propositions que la FHF rend publique.

Au regard des tensions constatées en termes de démographie médicale dans les établissements publics de santé, la mobilisation est désormais impérative.

La FHF salue donc le dépôt de plainte de la Ministre contre des médecins du syndicat des remplaçants des hôpitaux. Le Conseil d’Administration de la FHF s’était déjà clairement positionné sur ce mouvement le 13 juin 2018 (cf. communiqué de presse du 15 juin 2018) et avait sollicité l’Ordre pour que le respect des règles ordinales soit rappelé (cf. courrier du 24 septembre 2018).

 

Il faut toutefois aller au-delà et redonner du sens à l’exercice médical hospitalier. Le Conseil d’Administration de la FHF porte ainsi vingt pistes d’actions concrètes, articulées autour de trois axes prioritaires, et qui se veulent à la hauteur des enjeux et de nature à envoyer des signaux forts aux professionnels de santé : https://www.fhf.fr/Presse-Communication/Actualites/Attractivite-Medicale-preconisations-2018

 

PRIORITE N°1 : DEFINIR UNE STRATEGIE PAR LES TERRITOIRES   

1. Définir une stratégie d’attractivité médicale s’appuyant sur le projet médical partagé et engager une réflexion coordonnée aux différents échelons territoriaux               

 

PRIORITE N°2 : PROMOUVOIR L’EXERCICE HOSPITALIER ET MIEUX LE RECONNAITRE       

Valoriser l’engagement au travers du statut

2. Conforter le statut comme le fondement de l’exercice médical à l’hôpital public et améliorer son attractivité par la réduction de l’asymétrie des revenus et des contraintes avec l’exercice libéral.     

Appuyer le management

3. Renforcer le management médical hospitalier et accompagner les projets individuels   

4. Permettre aux médecins de se recentrer sur leur cœur de compétences              

5. Renforcer les politiques de qualité de vie au travail et de prévention des risques psycho-sociaux à destination des médecins

Favoriser l’entrée dans la carrière 

6. Publier le décret permettant l’exercice en remplacement à l’hôpital public         

7. Valoriser l’engagement en début de carrière et éviter les périodes de « rupture »         

Adapter les outils réglementaires au souhait de diversification des carrières

8. Permettre la reconnaissance de l’expérience dans une perspective d’intégration dans le statut 

9.Permettre une plus grande mixité d’exercice     

10. Valoriser les démarches entrepreneuriales issues d’innovation en santé               

Sécuriser les parcours 

11. Instaurer une couverture prévoyance nationale et structurer une politique nationale de santé au travail

Accompagner l’exercice territorial 

12. Accompagner les praticiens à l’occasion de mobilité dans le cadre des recompositions  

13. Organiser les conditions d’une rémunération complémentaire au parcours fondée sur des objectifs de santé publique partagés sur un territoire         

14. Faire évoluer la prime d’exercice territorial (PET)             

 

PRIORITE N°3 : ADAPTER LA FORMATION INITIALE ET CONTINUE AUX EVOLUTIONS DE L’EXERCICE MEDICAL       

Mieux définir les besoins en compétences

15. Revoir les conditions de mise en œuvre des réformes pédagogiques      

16. Repenser les dispositifs de numérus clausus et de quotas            

Décloisonner pour préparer au travail en équipe

17.Elargir le champ de connaissance des jeunes médecins 

Former sur un territoire

18. Structurer une offre de formation initiale territoriale garantissant l’adéquation entre parcours de santé, parcours de formation et parcours de recherche             

Améliorer les conditions de formation des médecins hospitaliers tout au long de la carrière

19. Garantir la mise à jour des compétences et des connaissances  

20. Anticiper et accompagner les secondes parties de carrière          

 

Ces priorités seront portées par la FHF à l’occasion de la concertation sur le projet de loi santé.

 

La FHF s’engage pour l’attractivité médicale :

La FHF porte un plan d’actions structuré autour de trois axes :

- des préconisations politiques ;

- la diffusion de bonnes pratiques au moyen du MOOC attractivité http://mooc-attractivite.fhf.fr/

- l’organisation de l’événement Attractive Med à l’occasion d’Hôpital Expo, et la remise d’un prix Attractivité (https://www.fhf.fr/Ressources-humaines/Gestion-du-personnel-medical/Le-prix-Attractivite-FHF-MNH-GROUP-Banque-Francaise-Mutualiste-attribue-au-CHU-de-Reims    

  • diminuer la taille du texte
  • augmenter la taille du texte
  • Imprimer
  • Share
  • Rss