Soins de suite et de réadaptation

Programme d'action 2012 en faveur des traumatisés craniens et des blessés médullaires

Publié le 14 février 2012


Le 08 février 2012, les secrétaires d’Etat, Nora Berra et Marie-Anne Montchamp ont présenté le Programme d’actions 2012 en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires.

Ce sont chaque année en France, 155.000 personnes qui sont prises en charge à l’hôpital pour un TC et parmi elles, 8.500 pour un TC graves avec séquelles invalidantes.

Trois objectifs généraux ont été définis dans ce plan d’actions dont vous trouverez les détails dans le fichier joint  

  • ­Axe A - Prévenir et protéger,
  • ­Axe B - Généraliser les dispositifs propres à assurer la qualité, la pertinence, la continuité et la sécurité des soins, des prises en charge et de l’accompagnement,
  • ­Axe C - Sécuriser le retour et le maintien en milieu de vie ordinaire.

3,13 millions d’euros ont été affectés à la réalisation de ce programme.

Quels impacts sur l’offre sanitaire et médico-sociale ?

Sur l’offre de soins sont prévues les actions suivantes :

  • identifier par région (ARS) les carences de l’offre hospitalière tout au long de la filière de prise en charge sanitaire : MCO, unités post-coma, SSR, unités EVC-EPR,
  • mettre en place des consultations de suivi systématisées et multidisciplinaires,
  • étudier les modalités de prise en charge de l’éveil post-coma. Pour mémoire, les SSR post-réanimation ne sont actuellement encadrés par aucun texte,
  • étudier la prise en charge des patients EVC-EPR (état végétatif chronique-état pauci-relationnel),
  • définir une activité de soins consacrée à la prise en charge des patients nécessitant des soins hospitaliers de longue durée, indépendamment de l’âge (SLD).

Sur l’offre médico-sociale :

  • définir les réponses adaptées aux personnes TC avec troubles sévères du comportement, actuellement non prises en charge dans les EHPAD, dans les structures type MAS et FAM en raison de la lourdeur de leurs troubles et de l’inadéquation des moyens,
  • achever le maillage territorial des SAMSAH et des UEROS qui jouent un rôle pivot dans la coordination des parcours de vie et de santé,
  • étendre à 40 GEM (groupe d’entraide mutuelle) supplémentaires la possibilité d’accompagner des personnes traumatisées crâniennes ou cérébro-lésées.

Contact : René CAILLET r.caillet@fhf.fr