Organisation de l'offre de soins

la fhf et les conférences écrivent madame podeur sur la permanence des soins hospitalière

Publié le 16 mai 2007

La FHF et les conférences de directeurs et de présidents de CME (CHU, CHG, CHS), ont écrit à Madame Podeur pour lui faire part de leurs vives préoccupations concernant le déséquilibre public/privé concernant les sujétions de l'accueil non programmé. Ce sujet concerne de nombreuses disciplines : chirurgie et médecine. Mais cela concerne aussi la radiologie, la psychiatrie voire certains aspects des soins de suite et de réadaptation. L'objet de la lettre est de demander que l'accueil non programmé soit inscrit dans le coeur même du droit des autorisations, en réservant aux DARH la possibilité d'exempter un établissement de santé de cette obligation à la condition qu'ils s'inscrive alors dans une logique de contribution territoriale à ladite permanence.

La FHF et les conférences de directeurs et de présidents de CME (CHU, CHG, CHS), ont écrit à Madame Podeur pour lui faire part de leurs vives préoccupations concernant le déséquilibre public/privé concernant les sujétions de l'accueil non programmé. Ce sujet concerne de nombreuses disciplines : chirurgie et médecine. Mais cela concerne aussi la radiologie, la psychiatrie voire certains aspects des soins de suite et de réadaptation. L'objet de la lettre est de demander que l'accueil non programmé soit inscrit dans le coeur même du droit des autorisations, en réservant aux DARH la possibilité d'exempter un établissement de santé de cette obligation à la condition qu'ils s'inscrive alors dans une logique de contribution territoriale à ladite permanence.

Pour plus d'informations : d.causse@fhf.fr ; a.barreteau@fhf.fr