Indicateurs qualité

Semaine de la sécurité des patients : un dialogue usagers/soignants nécessaire et à renforcer

Publié le 30 novembre 2017

L’édition 2017 de la semaine de la sécurité des patients (SSP), organisée par le ministère des solidarités et de la santé en partenariat avec France Assos Santé, s’est achevée vendredi.

Cette 7ème édition était axée sur le dialogue usagers/soignants, fondement même de la création de l’opération. Les très nombreuses initiatives montrent que ce partenariat, et son impact sur la qualité de la prise en charge, sont de mieux en mieux appréhendés par les professionnels. L’objectif est que les patients/résidents/usagers soient pleinement acteurs de leur parcours de soins et des décisions qui les concernent, que ce soit au niveau individuel et collectif.

A cet égard, la charte d’engagement des professionnels de santé, lancée lors de cette semaine, est une démarche de transparence qui parle aux patients, les informe et peut légitimement les rassurer. Elaborée avec l’appui de professionnels de terrain et d’experts de la qualité et de l’hygiène, elle traduit l’engagement tangible des acteurs au respect des pratiques d’hygiène de base, au bon usage des antibiotiques et, si il y a lieu, à la vaccination. Tous pourront la télécharger sur le site des CPIAS, la personnaliser selon leurs pratiques et l’afficher dans leurs locaux, à la vue de leur patientèle. Avec l’ambition d’un « colloque singulier » sur le mode « je vous informe, informez-moi ».

Autre démarche volontariste : ENEIS, enquête de grande ampleur sur la survenue des événements indésirables graves associés aux soins (EIG), est relancée pour la 3ème fois, après celles de 2004 et de 2009. Avec cette fois pour périmètre l’ensemble du champ sanitaire et médico-social, incluant les soins primaires. Elle fournira un « état des lieux » des EIG, selon leur type, leur gravité, leur fréquence et leur évitabilité. Ses résultats sont attendus pour 2020.

Du côté des régions, 7 initiatives ont été saluées lors de la remise des trophées du concours national précédée d’une table-ronde consacrée aux partenariats usagers/professionnels. Au total, près de 30 projets sélectionnés par les agences régionales de santé témoignent de la richesse des projets menés sur le terrain. Ce sont des initiatives exemplaires et souvent novatrices dans lesquelles les besoins et attentes des usagers tiennent une place centrale. Elles mettent en valeur les formes concrètes que peut prendre le partenariat et son apport essentiel pour la qualité et la sécurité d’une prise en charge globale.  

C’est d’ailleurs cet engagement que Cécile Courrèges (DGOS) et Alain-Michel Ceretti (France Assos Santé) ont constaté le 21 novembre lors de leurs échanges avec les équipes du GH Diaconesses-Croix-Saint-Simon (Paris 20ème) autour de la sécurisation du parcours de soins en maternité et au sein du centre de référence des infections ostéo-articulaires. Tous deux associent étroitement les représentants des usagers à la vie de l’établissement.

Enfin, avec le soutien du ministère, la société française d’hygiène hospitalière (SF2H) a organisé une projection/débat de la version française du film « Clean hands » en présence de sa réalisatrice Géraldine André. Un auditoire nombreux composé d’hygiénistes, de formateurs d’écoles d’infirmiers, d’épidémiologistes et d’infectiologues a pu débattre de la maîtrise du risque infectieux au travers de l’hygiène des mains, en présence du professeur Didier Pittet (Université de Genève), responsable du programme Sécurité des Patients de l’organisation mondiale de la santé. Ce dernier a notamment rappelé la place prépondérante des solutions hydro-alcooliques et leur innocuité.

Rendez-vous le 26 novembre 2018 pour la prochaine édition !

 

Contacts :
Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
Alexandra Béchard 01 40 56 47 43 alexandra.bechard@sante.gouv.fr 

 

 FHF : Dr Bernard GOUGET b.gouget@fhf.fr