GDR, infections associées aux soins

Les modes de dépistage du VIH s'adaptent à votre vie

Publié le 29 novembre 2017

Chaque année environ 6 000 personnes en France découvrent leur séropositivité au virus du sida, dont plus d'un quart à un stade avancé de l'infection.

Mais elles seraient encore 25 000 à ignorer leur contamination, selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié le 28 novembre, juste avant la journée mondiale du 1er décembre. Permettre un meilleur dépistage et réduire le délai entre l'infection et le diagnostic sont des objectifs majeurs de santé publique selon le ministère des Solidarités et de la Santé qui lance aujourd'hui une campagne de prévention visant à valoriser l'offre de dépistage. La nouvelle campagne explique qu'il existe quatre façons de faire un test de dépistage du virus du sida ou de toute autre infection sexuellement transmissible.

  • Le test dans un laboratoire de biologie médicale est remboursé sur ordonnance d’un médecin;
  • Le test dans un CeGIDD (centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites et des IST) est gratuit, anonyme, sans rendez-vous. Ces centres proposent également le dépistage des autres IST ;
  • Le TROD (Test Rapide d’Orientation Diagnostique) proposé par les acteurs associatifs est gratuit, anonyme, permet d’avoir un résultat rapide et d’être accompagné par des chargés de prévention formés ;
  • L’autotest, en vente dans les pharmacies, permet de faire le test soi-même et d’obtenir un résultat rapide, quand on veut, où l’on veut.

Cette campagne de prévention autour du thème « Les modes de dépistage du VIH s’adaptent à votre vie » est déclinée sur Internet et par le biais d’un affichage public. Elle s’adresse à tous, et pas seulement aux populations les plus exposées, voir le lien :

Http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Journee-mondiale-de-lutte-contre-le-sida-1er-decembre-2017

Contact FHF : Dr Bernard GOUGET b.gouget@fhf.fr