Le mot du président

Le mot du président

Publié le 18 mars 2019

Mise à jour le 19 mars 2019

Apporter des réponses ambitieuses aux questions de santé publique constitue une responsabilité collective.

Cette nécessité est d’autant plus urgente que s’est ouvert l’examen sur la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé au Parlement et que le gouvernement a annoncé, pour la fin de l’année, une loi sur l’autonomie.

Force de propositions, la FHF a souhaité verser au Grand Débat national 14 orientations majeures afin de répondre à ce défi. Soucieux que nos propositions soient en résonance avec les préoccupations de nos concitoyens, j’ai souhaité que nous puissions nous appuyer sur une consultation de grande ampleur des Français. Et ce, qu’ils résident en métropole, outre-mer, dans des territoires ruraux, urbains ou périurbains.

Nous nous sommes donc adressés directement aux Français pour donner écho à leurs ressentis en matière de santé et déployer des propositions en phase avec leurs attentes prioritaires.

Être à l’écoute des principaux concernés et ne pas rester dans l’entre-soi des experts nous apparaît en effet comme essentiel à l’heure où l’on parle de concertation et de débat public national.