Le mot du président

Edito

Publié le 23 juin 2017

Dans un mois marqué par la journée de solidarité nationale et par celle de la lutte contre la maltraitance des personnes âgées, la FHF a réitéré avec force son alerte sur les conséquences de la réforme de la tarification des Ehpad mise en place par le précédent gouvernement.

J’ai ainsi appelé à ouvrir le dialogue avec les nouveaux pouvoirs publics et la rencontre du 13 juin dernier avec la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a permis d’aborder le sujet de l’accompagnement des personnes âgées dépendantes en Ehpad. 

C’est la raison pour laquelle un signal fort est attendu par les acteurs du secteur. Et ce d’autant que c’est aussi sur la capacité à prendre soin des plus fragiles que l’on peut juger de la bonne santé d’un pays.