Qualité / Gestion des risques

Plan canicule 2017

Publié le 01 juin 2017

Le plan canicule est déclenché le 1er juin de chaque année. Dans ce cadre, Santé publique France met en place un dispositif d'information et de prévention des risques liés aux fortes chaleurs.

Les niveaux d’alerte du Plan national canicule

Météo France, l’Institut de veille sanitaire, en lien avec la Direction générale de la santé (DGS), veillent et alertent quotidiennement sur les risques de survenue de fortes chaleurs.

Niveau 1 - veille saisonnière
  • Le niveau 1 - veille saisonnière correspond à une couleur verte sur la carte de vigilance météorologique.
  • Ce niveau est activé automatiquement du 1er juin au 31 août de chaque année. En cas de chaleur précoce ou tardive, la veille saisonnière peut être activée avant le 1er juin ou prolongée après le 31 août.
  • Vérification des dispositifs opérationnels, mise en place d’une surveillance météorologique et sanitaire, dispositif et ouverture de la plate forme téléphonique nationale : 0 800 06 66 66.
Niveau 2 - avertissement chaleur
  • Le niveau 2 - avertissement chaleur est une phase de veille renforcée permettant aux différents services de se préparer à une montée en charge en vue d’un éventuel passage au niveau 3 - alerte canicule et de renforcer des actions de communication locales et ciblées (en particulier la veille de week-end et de jour férié).
Niveau 3 - alerte canicule
  • Sur la base de la carte de vigilance météorologique de Météo-France (vigilance orange), les préfets de départements peuvent déclencher le niveau 3 - alerte canicule.
  • La décision de déclencher le niveau 3 - alerte canicule prend en compte, le cas échéant, la situation locale (niveau de pollution, facteurs populationnels de type grands rassemblements, etc.) et les indicateurs sanitaires en lien avec les Agences Régionales de Santé (ARS).
  • Une fois le niveau 3 - alerte canicule du Plan National Canicule activé, le préfet prend toutes les mesures adaptées dans le cadre du Plan de Gestion d’une Canicule Départemental (PGCD).
  • A ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en place par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène : actions de communication visant à rappeler les actions préventives individuelles à mettre en oeuvre (hydratation, mise à l’abri de la chaleur, …), déclenchement des « plans bleus » dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées, mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, des Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD), et des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres, mesures pour les personnes sans abri, etc.
Niveau 4 - mobilisation maximale
  • Le niveau 4 - mobilisation maximale correspond à une vigilance météorologique rouge.
  • Ce niveau correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d’électricité, feux de forêts, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités…). Cette situation nécessite la mise en œuvre de mesures exceptionnelles.
  • La crise devenant intersectorielle, elle nécessite une mobilisation maximale et une coordination de la réponse de l’Etat avec l’activation de la Cellule Interministérielle de Crise (CIC) qui regroupe l’ensemble des ministères concernés.

    Elle est réactualisée 2 fois par jour à 6 h et 16 h. Elle peut être réactualisée à tout moment, si un changement notable intervient.

Où est-elle accessible ?

Sur le site Vigilance météorologique de Météo France en permanence

Quels sont les phénomènes météorologiques signalés ?

Les phénomènes météorologiques sont : canicule, vent violent, grand froid, pluie-inondation, inondation, orages, neige-verglas, avalanches et vagues-submersion.

Comment lire la carte de vigilance ?

4 couleurs indiquent le niveau de vigilance nécessaire : vert, jaune, orange, rouge.

Vert :

  • Pas de vigilance particulière ni de risque particulier.
  • Aucune précaution particulière n’est nécessaire.

Jaune :

  • Des phénomènes occasionnels et localement dangereux et/ou isolés mais habituels pour la région ou la saison sont prévus
  • Soyez attentifs si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique.
  • Tenez-vous au courant de l’évolution météorologique.

Orange (quand la carte comporte une zone orange ou rouge, elle est accompagnée de bulletins de suivi) :

  • Des phénomènes météorologiques dangereux sont prévus : soyez très vigilants.
  • Tenez-vous au courant de l’évolution météorologique et suivez les conseils émis par les pouvoirs publics.

Rouge (quand la carte comporte une zone orange ou rouge, elle est accompagnée de bulletins de suivi) :

  • Des phénomènes météorologiques dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus.
  • Une vigilance absolue s’impose.

Il faut :

  • Se tenir régulièrement au courant de l’évolution météorologique : vigilance.meteofrance.com
  • Se conformer aux conseils ou consignes émis par les pouvoirs publics.
Y a-t-il un rapport entre les niveaux du plan canicule et les 4 niveaux de vigilance météorologique ?

Les différents niveaux d’activation du Plan National Canicule s’articulent avec les 4 couleurs de vigilance météorologique :

  • Le niveau 1 - veille saisonnière correspond à la carte de vigilance verte de Météo France
  • Le passage au niveau 2 - avertissement chaleur correspond à la carte de vigilance jaune de Météo France
  • Le passage au niveau 3 - alerte canicule correspond à la carte de vigilance orange de Météo France
  • Le passage au niveau 4- mobilisation maximale correspond à la carte de vigilance rouge de Météo France
Qu’est-ce qu’un bulletin de suivi ?

Ils explicitent les situations orange ou rouge (pas de bulletin dans les situations signalées vert ou jaune).

  • Quand le danger va-t-il arriver ?
  • De quelle ampleur peut-il être ?
  • Quels sont les événements passés comparables en termes de fréquence ou d’intensité ?
  • Quelles peuvent en être les conséquences ?
  • Quels conseils suivre ?
  • Quand le prochain bulletin sera-t-il publié ?
  • Quand le phénomène devrait-il quitter la région ? , etc.

Les bulletins de suivi sont accessibles sur le site vigilance.meteofrance.com